Deze website in het Nederlands bekijkenView this website in English
 

Le passage de Vénus

Quel est l'intérêt scientifique?

Les 5 premières observations du passage de Vénus, en 1639, 1761, 1769, 1874 et 1882 furent utilisées afin de déterminer la distance entre la Terre et le Soleil.

De grands noms de l'astronomie, tels que Cassini Ier (1625-1712), l'Abbé Jean Picard (1620-1682), Jean Richer (1630-1696) ou encore Sir Edmond Halley (1656-1742) et plus tard Joseph-Nicolas Delisle (1688-1768) affinèrent la méthode trigonométrique, dite de la parallaxe.

Cependant, les mesures de parallaxe faites à partir de transits étaient entachées d'une incertitude due à un effet optique appelé phénomène de la goutte noire.

Depuis les années 1960, les mesures de distance par radar, ainsi que l'envoi de sondes spatiales, ont permis de mieux connaître les distances dans notre système solaire.

C'est alors qu'une autre idée a germé dans l'esprit de nos scientifiques: Et pourquoi ne pas utiliser le transit de Vénus comme référence dans l'étude des exoplanètes?

Il existe plusieurs méthodes pour détecter des exoplanètes, nous y reviendrons. L'une d'entre elles s'appelle la "méthode du transit". Elle consiste en l'observation d'un possible transit. Lorsqu'il se produit, la luminosité apparente de l’étoile baisse légèrement (car une petite fraction de sa surface est cachée temporairement). Cette méthode fournit des informations sur la masse, la taille et l'orbite de la planète.

Scientific_issues
Crédit: D. Ehrenreich - "Venus as a transiting exoplanet" - 3rd Europlanet strategic workshop
4th PHC/Sakura meeting, 5-7 March 2012, Paris.

 

L'étude de ce transit permettra aux scientifiques de savoir si leurs mesures peuvent leur permettre de répondre à des questions fondamentales telles que

  • Peut-on détecter l'atmosphère d'une exoplanète de la taille de la Terre (Vénus et la Terre ont quasi la même taille)?
  • Cette planète est-elle habitable? (Y détectons-nous les molécules nécessaires à la vie?)
  • Quelles signatures moléculaires nos instruments sont-ils capables de mesurer dans cette atmosphère?

 

Pour toute question, cliquez ici.

 

Link naar de website van het Federaal Wetenschapsbeleid
Link naar de Federale Portaalsite