Deze website in het Nederlands bekijkenView this website in English
 

Volcanisme (2ème partie)

Les scientifiques sont également intrigués par la distribution des volcans autour de Vénus.
Sur Terre, les volcans sont regroupés autour de failles. Vénus, en revanche, est parsemée de centaines de milliers voire plus de volcans distribués plus ou moins aléatoirement autour de la planète.

Les grandes structures volcaniques sont interprétées comme l’expression en surface de panaches mantelliques, suggérant que le manteau vénusien est thermiquement dynamique. Toutes ces structures se distribuent largement sur la surface, ce qui contraste fortement avec l’organisation des structures volcaniques terrestres, disposées essentiellement le long des frontières de plaques.

Toutefois, leur distribution n’est pas aléatoire. Il semble qu’il existe une grande dépendance entre l’altitude et le type des structures volcaniques. Cette dépendance peut s’expliquer par la combinaison de la pression atmosphérique en fonction de l’altitude, et de la profondeur du réservoir magmatique.

Roches craquelées photographiées par Venera 14  Roches craquelées photographiées par Venera 14 (credit: NASA)

La plupart des volcans ne sont pas très hauts mais de type effusif comme les volcans Hawaïens ou encore Olympus Mons sur Mars. Les sondes qui ont analysé le sol ont permis de déterminer la composition des laves : des basaltes très visqueux, similaires aux rhyolites ou aux alacites sur Terre.

Ainsi, dans les plaines, la pression étant plus importante, le réservoir magmatique se situerait à faible profondeur, produisant des laves très fluides et très chaudes.
Au contraire, sur les reliefs, les laves émises seraient plus visqueuses et proviendraient de réservoirs plus profonds.

Les structures tectoniques (failles, plis, etc.) déterminées à partir de leurs caractéristiques morphologiques, de leur altitude et de leur distribution sont recensées sur l’ensemble de la planète.

Toutefois, des régions sont plus particulièrement affectées, comme les hauts reliefs d’Ishtar Terra, situés aux latitudes septentrionales, et le long de la ceinture équatoriale, sur Aphrodite Terra et Beta Regio.

Les images en 3D obtenues grâce aux données radar de Magellan ont permis de reconstituer les paysages volcaniques de Vénus.

Pour en savoir plus

Link naar de website van het Federaal Wetenschapsbeleid
Link naar de Federale Portaalsite